Tops

Mes 10 films préférés

L’exercice qui consiste à définir quels sont ses films préférés est difficile. Pourtant, certains films vous marquent plus que d’autres. J’ai donc décidé de vous faire une liste de dix films qui ont une place particulière dans mon coeur, dix films qu’on peut considérer comme mes favoris. 

1. Douze hommes en colère, Sidney Lumet (1957)

12_Angry_Men

En 1957, le jeune Sidney Lumet, 32 ans, sort son premier long-métrage intitulé 12 hommes en colère. Savait-il alors qu’il venait d’offrir au monde l’un des plus grands chefs-d’oeuvres de l’histoire du cinéma ? Prenant place dans un tribunal, il met en scène douze jurés censés décider du sort d’un jeune homme accusé d’avoir tué son père. Alors que onze d’entre eux souhaitent régler cela au plus vite, le douzième, incarné par un Henry Fonda au sommet de son art, veut avant tout apporter la justice, au risque de jouer avec les nerfs de ses camarades jurés. Huis clos absolument grandiose, 12 Angry Men se distingue par la qualité de ses dialogues et par ses retournements de situation qui donnent au film un tempo parfaitement maîtrisé.

2. Shining, Stanley Kubrick (1980)

3218_600

A l’origine, Shining est un roman d’horreur signé d’un des maîtres de la littérature horrifique, Stephen King. En 1979, Stanley Kubrick, dont les six derniers films ont été nommés ou récompensés aux Oscars, se lance dans l’adaptation sur grand écran du roman. Il engage Jack Nicholson pour le rôle principal, celui de Jack Torrance. D’une ambition esthétique assez folle, Shining est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands classiques du cinéma d’horreur. Hélas, il n’a pas vraiment satisfait Stephen King qui estime que le film trahit une partie du propos du livre. Cela n’empêcha pas le film d’être un succès commercial, un soulagement pour Kubrick cinq ans après l’échec de Barry Lyndon.

3. Reservoir Dogs, Quentin Tarantino (1992)

sjff_01_img0413

Autre premier film, autre huis clos mais dans un autre style. En 1992, Quentin Tarantino fait ses débuts à Hollywood avec Reservoir Dogs, film racontant un braquage qui tourne mal. Après l’intervention rapide de la police, plusieurs des bandits impliqués se retrouvent dans un hangar et discutent de la suite à donner à cette affaire alors que l’un d’eux est en train d’agoniser au sol. Comme tout huis clos qui se respecte, le film est porté par l’écriture de ses personnages et de leurs échanges, bien aidé par le casting 5 étoiles qui comporte Harvey Keitel, Steve Buscemi ou encore Tim Roth. Pour moi, il est le film le plus brillant de QT, le plus prenant et bien évidemment mon préféré.

4. Indiana Jones et la Dernière Croisade, Steven Spielberg (1989)

Indiana_jones_and_the_last_crusade_720p_www_yify_torrents_com_1_large-750x400

Cumulez un acteur culte des années 80 à l’un des réalisateurs cultes derrière le développement du Nouvel Hollywood et vous obtenez un film culte lui aussi. En 1981, entre le tournage des épisodes V et VI de Star Wars, Harrison Ford rejoint Steven Spielberg pour tourner le premier volet des aventures d’Indiana Jones. 9 ans plus tard, en 1989, et alors que la franchise est déjà devenue mythique, il retourne boucler la trilogie des aventures du célèbre archéologue avec La Dernière Croisade. A ses côtés une autre star, Sean Connery, venu jouer le rôle de son père. Résultat, l’un des blockbusters d’actions les plus divertissants, à la fois drôle et tragique, des trente dernières années (rien que ça). Beaucoup d’affection pour ce film qui a bercé mon enfance et son duo d’acteurs légendaires.

5. Boogie Nights, Paul Thomas Anderson (1997)

MSDBONI EC014

Faire un film de 2h36 sur l’industrie du porno avec Marky Mark Wahlberg dans le rôle titre semblait être un projet osé. Pourtant, Paul Thomas Anderson l’a fait. Avec Boogie Nights, celui qui n’avait alors réalisé qu’un seul long-métrage (Hard Eight)  s’engageait alors dans une aventure qui allait faire sa réputation. Avec un casting haut de gamme composé entre autres de John C. Reilly, Philip Seymour Hoffman ou encore la légende Burt Reynolds, PTA a créé une oeuvre bouleversante, touchante et d’une précision incroyable. Alors que beaucoup n’osent pas voir le film de par son sujet NSFW, je ne peux que leur recommander ce chef d’oeuvre, bien plus subtil qu’ils ne l’imaginent.

6. Blade Runner, Ridley Scott (1982)

Blade Runner

Philip K. Dick avait révolutionné la science-fiction en littérature, Ridley Scott en a fait autant avec le cinéma en adaptant Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? en 1982. Véritable pilier du genre, Blade Runner est devenu au fil des décennies un classique absolu, influençant bon nombre d’oeuvres. Une nouvelle fois, c’est Harrison Ford, décidément très prolifique dans les années 80 qui tient la vedette. Depuis mon premier visionnage, il a eu un impact majeur sur ma cinéphilie, restant à ce jour la plus grande oeuvre de SF jamais réalisée selon moi.

 

7. The Neon Demon, Nicolas Winding Refn (2016)

Voilà un film qui ne fait clairement pas l’unanimité, à l’image de son réalisateur. Cinq ans après la claque que fut Drive, Nicolas Winding Refn présente The Neon Demon, un film qui me hante encore. Pour ce nouveau film, le danois détourne les codes du cinéma d’horreur au travers d’un thriller prenant place dans l’univers de la mode. Avec son habituel style léché , NWR propose d’une oeuvre sombre et anxiogène d’une beauté quasiment hypnotique. Le duo Elle Fanning/Jena Malone porte un film violent par sa symbolique. Deux ans après sa sortie et mon dixième visionnage, je ne cesse de penser à ce film viscéral.

8. Star Wars : L’Empire contre-attaque, Irvin Kershner (1980)

atat-walkers

Est-ce bien nécessaire de présenter ce film ? A priori non. Mais c’est également le cas pour les films précédents. Avec son immense trilogie de space opera, George Lucas a révolutionné le cinéma en créant un des univers cinématographiques les plus vastes de l’histoire. Le fan d’Harrison Ford que je suis a réussi à caler un troisième film où il est en tête d’affiche dans son top.  Que dire sur l’Empire contre-attaque ? Pour moi, il est le meilleur film de la saga Star Wars, il a marqué mon enfance et a été essentiel dans la naissance de ma passion pour le cinéma et la science-fiction. C’est un film majeur, historique et intemporel.

9. Les Sept Samouraïs, Akira Kurosawa (1954)

1SevenSamurai-1467410148-726x388

Ma passion pour le Japon ne s’arrête pas à son histoire et à la langue. Le cinéma est aussi une des raisons de mon amour pour ce pays. Et Akira Kurosawa en est le chef de file. A travers la dizaine de films de samouraïs qu’il a réalisés, il s’est toujours efforcé de faire honneur à l’histoire de son pays. Et Les Sept Samouraïs est son chef-d’oeuvre. En plus d’être un très grand film sur le Japon féodal, il est aussi un film d’action de référence, fortement inspiré par le théâtre traditionnel kabuki. Le film tient pour beaucoup de la prestation brillante de son acteur principal, le légendaire Toshiro Mifune, acteur fétiche de Kuro Sensei avec qui il tournera seize films. Si les 3h27 qui composent le film peuvent effrayer les néophytes, il n’en reste pas moins une oeuvre géniale que tout fan de cinéma se doit de voir.

10. Fantastic Mr. Fox, Wes Anderson (2009)

Fantastic-Mr-Fox---Wes-Anderson

Impossible pour moi de faire un top de mes films préférés sans mentionner celui qui est l’un de mes réalisateurs vivants préférés : Wes Anderson. Fervent admirateur de son cinéma depuis son premier film Bottle Rocket, j’ai décidé de compléter cette liste avec son sixième long-métrage, Fantastic Mr. Fox. Adaptation d’un roman jeunesse de Roald Dahl, le film est intégralement réalisé en stop-motion, un style esthétique que j’aime particulièrement.  Alors que les films de W.A se distinguent par la qualité de leurs castings, Fantastic Mr. Fox ne déroge pas à la règle avec notamment Bill Murray, Willem Dafoe ou encore Meryl Streep parmi les doubleurs. Le lyrisme du film en fait une oeuvre forte tout comme ses thèmes tels que la paternité, la liberté ou l’écologie.

Voici donc la liste des 10 films qui comptent le plus pour moi. Du classique de la science-fiction au film d’aventure dans le Japon médiéval, en passant par l’animation en stop-motion. J’ai essayé de partager avec vous 10 oeuvres de 10 réalisateurs dont j’admire le travail. J’espère que certains d’entre vous auront découvert des films à voir et que d’autres partageront cet amour avec moi. Je serais curieux de savoir quels sont vos films préférés alors n’hésitez pas à venir en parler.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s